CONCEPT

Mon atelier est une sorte de laboratoire expérimental où je me suis isolé pendant presque 5 ans les cheveux en pétard, multipliant recherches et expériences dans une quête frénétique d’innovation.

 

J’y ai découvert la marqueterie de bois qui m’offre une grande liberté d’expression.

Tout en utilisant cette technique ancestrale, je vise à moderniser son aspect final en réalisant des dessins contemporains.

Je personnalise mon style de marqueterie en incrustant différentes matières et métaux précieux.

J’appelle cela la marqueterie « fusion ».

D’une certaine manière, tout est affaire de textures : celle des bois avec lesquels je travaille, donc, mais aussi celle des matières que j’incruste qui viennent les sublimer.

Je ne peins pas sur mes œuvres : mon travail de marqueterie utilise les nœuds et les teintes du bois pour créer des formes, des impressions, des motifs. Du relief. Une illusion de peinture.

Chaque création symbolise la représentation d’un rêve. J’aime mettre en avant la douceur d’un moment, l’atmosphère et l’esthétique d’une époque. Soudain, on est coupé du temps : c’est ce que je recherche dans mon travail.

Toutes mes créations partent de là, d’une douceur. C’est comme un rêve, un instant figé dans lequel j’aimerais vivre.

À défaut d’exister dans cet instant figé, je m’efforce de joindre le beau et l’utile, de réconcilier l’artistique et l’artisanat.

Et toujours s’inscrire dans le temps long : c’est aussi le sens de la marqueterie, qui permet de réaliser des œuvres durables dans le respect de l’environnement.

Influencé par l’art figuratif, l’art naïf, le cubisme et le minimalisme, je conçois et fabrique mes œuvres dans leur intégralité, des dessins aux supports : tableaux, tables, tabourets et objets.